Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Les chiffres présentés ci-dessous sont issus des rapports annuels sur le prix et la qualité du service de l'assainissement non collectif (RPQS) des communautés d'agglomérations, et des données transmises par les SPANC.

Panorama 2017

Grd chiffres de lANC en 2017

Une majorité d'ANC sur le territoire martiniquais

En 2017, 58% des abonnés au service public d'eau potable sont en assainissement non collectif sur l'ensemble du territoire martiniquais.

On compte en effet 104 685 abonnés au service public d'eau potable en assainissement non collectif sur un total de 181 608. Ce chiffre correspond à la différence du nombre d'abonnés en eau potable avec celui des abonnés en assainissement collectif (76 923).

La répartition entre assainissement non collectif et collectif varie d'une commune à l'autre, de 96% sur la commune de Rivière-Pilote à 27% sur la commune des Trois-Ilets.

REPARTITION AC ANC 2017 Diag

L'état du parc 

Le nombre de dispositifs d'ANC sur le territoire diffère du nombre d'abonnés en ANC. Il existe en effet malheureusement des abonnés non reliés au réseau collectif qui ne possèdent pas de dispositif ANC...

On estime ainsi le parc d'ANC à environ :

  • 75 000 dispositifs individuels
  • 215 mini stations privées.

Selon les données des diagnostics de l'existant effectués par les SPANC sur un peu moins de la moitié des dispositifs d'ANC du territoire, 95% des installations seraient non conformes :

  • CAP NORD : 96% de non conformité
  • ODYSSY : 94% de non conformité
  • ESPACE SUD (CAESM) : 85% de non conformité

Une installation est considérée comme étant Non Conforme lorsqu'elle est :

  • un danger pour la santé des personnes (possibilité de contact direct avec les effluents, nuisance olfactive récurrente, défaut de structure ou de fermeture),
  • un risque avéré de pollution pour l'environnement (installation incomplète, ou sous-dimensionnée, ou dysfonctionnement dans une zone à enjeu environnemental).

Les causes de non conformité sont diverses. On constate par exemple pour les habitats individuels :

  • filières incomplètes, on sous-entend une fosse septique sans traitement, avec rejet des eaux domestiques dans le milieu (eaux de lave linge et cuisine),
  • dispositif inaccessible,
  • rejet direct et sans traitement dans le milieu.

Les contrôles des dispositifs d'assainissement non collectif

Ils sont réalisés par les SPANC.

On distingue plusieurs types de contrôle :

  • le contrôle de conception et le contrôle de réalisation. Ils concernent les nouvelles constructions et les réhabilitations. Le contrôle de conception s'effectue en amont des travaux et le contrôle de réalisation à la fin des travaux ;
  • le contrôle de l'existant afin de vérifier le fonctionnement et l'entretien. Dans ce cas il s'agit d'une demande spontannée suite à un dysfonctionnement, d'une plainte de voisinage, ou d'une vente immobilière.

Les tarifs varient d'un SPANC à un autre :Tarifs contrôles SPANC

 Ci-dessous le tableau récapitulatif des contrôles effectués par les trois SPANC en 2016 et 2017 :Nbre de controles SPANC

Les professionnels de la filières

On compte, selon les données présentées aux assises Antilles-Guyane de l'ANC de juin 2018 :

  • 15 fournisseurs de dispositifs agréés (20 filières agréées),
  • 24 entrepreneurs/plombiers pour le traitement avec sol en place ou reconstitué,
  • 19 sociétés de vidangeurs ANC agréés,
  • 2 unités de traitement des matières de vidange (centre et Nord-Atlantique).

 

Observatoire de l'Eau Martinique

Porté par l'Office de l'eau de la Martinique, l'Observatoire de l'eau de la Martinique est un projet partenarial, à l'échelle de la Martinique, visant à un accès plus aisé aux données sur l'eau.

En savoir plus

Logo JPEG